Choisir entre un comptable et un fiscaliste dans une entreprise

Choisir entre un comptable et un fiscaliste

Une entreprise doit donner une importance capitale à sa gestion financière. Le choix d’un conseiller financier s’avère être une tâche ardue et difficile. D’où la complexité du choix du conseiller financier adapté aux besoins et à l’infrastructure de l’entreprise. Aux yeux de tous, le métier de fiscaliste et de comptable est analogue. Cette confusion nous mène à la mise en évidence de la différence des objectifs et des compétences de ces professionnels.

Le fiscaliste, le spécialiste en impôt

Généralement, un fiscaliste sert d’intermédiaire entre l’administration fiscale et une compagnie. Il a pour mission de se consacrer à toutes les tâches liées à l’impôt. Ses bagages en termes de règlements et de lois sur l’impôt s’enrichissent au fur et à mesure du temps avec les nouvelles règles fiscales.

Le fiscaliste se présente comme le conseiller parfait pour proposer des solutions financières à l’entreprise sur le plan de réduction des impôts dans les règles. Pour y parvenir, il analyse les activités de l’exploitation pour fixer les techniques financières adéquates. Il représente aussi la société lors d’un contrôle fiscal effectué par le gouvernement ou une institution publique.

Dans le cas d’une revente ou d’un rachat de la firme, le fiscaliste offre ses conseils inestimables pour amoindrir la facture fiscale au moment de la transaction.

Le comptable, planificateur de la situation financière de l’entreprise

Le comptable, comme son nom l’indique, se charge de la totalité des opérations de comptabilité au sein de votre entreprise. Manifestement, il a une vision plus large du contexte financier de la société que le fiscaliste puisque sa mission consiste à définir les budgets et réaliser le suivi de son exécution.

Le comptable a la capacité de fournir des conseils stratégiques à la direction de la compagnie en ce qui concerne la gestion et la programmation de leurs dépenses grâce aux résultat annuel et bilan mensuel. Ainsi, il travaille en étroite collaboration avec les dirigeants pour fixer des objectifs pragmatiques accompagner des actions incontournables pour les atteindre.

Dans le cas où vous faites appel au service d’un comptable professionnel agréé, il sera en mesure de dispenser des conseils fiscaux. Effectivement, l’expert sera compétent pour guider l’entreprise dans sa déclaration fiscale et toutes autres actions liées à l’impôt.

Le fiscaliste ou le comptable : quid du meilleur conseiller financier

Le choix du meilleur conseiller de votre compagnie dépend entièrement de ses astreintes et ses obligations. Dans le cas où vos besoins concernent seulement le domaine des impôts, alors un fiscaliste semble être l’option la plus judicieuse. Par contre, si votre institution est de grande envergure, les services d’un comptable seront inévitables.

Dans l’éventualité où vous avez besoin d’un fiscaliste et d’un comptable, le comptable professionnel agréé sera la personne qui correspond au mieux à vos exigences. Comme susmentionné, ce dernier dispose des compétences nécessaires en comptabilité et fiscalité.

Enfin, dans une société de grande taille, c’est plus responsable de choisir un fiscaliste et un comptable pour réduire les charges qui incombent à une seule personne. Cette précaution contournera les erreurs dans l’établissement de la situation financière de l’entreprise.